Trop de questions sans réponses ~ La MRC s’oppose au dépotoir nucléaire de Chalk River

Added: Wed, 10/11/2017 - 11:15pm
Printer-friendly version

Allyson Beauregard

CAMPBELL’S BAY – Au cours de la réunion mensuelle du Conseil des maires le
3 octobre dernier, la MRC, à la suite de nombreuses critiques, a pris position
officiellement pour s’opposer au projet des Laboratoires nucléaires du Canada d’enfouir des déchets radioactifs près de la surface à un kilomètre de la rivière
des Outaouais à Chalk River.
La résolution adoptée à majorité par le conseil stipule aussi que la MRC pourrait revoir sa position si toutes leurs interrogations et celles des résidents, des groupes de citoyens et d’autres parties étaient prises en considération par la Commission
canadienne de sûreté nucléaire. Les maires de l’Isle-aux-Allumettes (Winston Sunstrum), de Rapides-des-Joachims (Jim Gibson),
de Fort-Coulonge (Gaëtan Graveline), de Thorne (Terry Murdoch) et David Rochon (Waltham) ont voté contre cette résolution.
Au cours d’une session plénière une semaine auparavant, Kari Richardson, coordonnatrice de l’Environ-nement à la MRC, avait présenté un dossier
d’informations sur le projet, dont des renseignements de la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN).
Messieurs Sunstrum et Murdoch ont expliqué qu’ils s’étaient opposés à cette
résolution car ils ont besoin de plus de renseignements avant de prendre position.
« C’est un dossier qui est en évolution. On nous a présenté seulement une série de réactions à ce projet, que n’importe qui peut présenter à la CCSN », déclarait le maire Sunstrum.  Il suggérait que la CCSN et le député fédéral du Pontiac Will Amos soient invités à venir faire une présentation au Conseil des maires. « On m’a dit que la CCSN donne son approbation à n’importe quels projets. Il faut qu’ils viennent nous rencontrer pour nous convaincre que ce n’est pas le cas », ajoutait M. Sunstrum.
Selon le préfet Durocher, c’est ce manque d’information et plusieurs inquiétudes
à propos des conséquences sur la santé et sur l’environnement qui ont poussé la majorité des maires à s’opposer au projet tel qu’il est présenté.
Jim Coffey, propriétaire de Esprit Rafting à Davidson,  se dit heureux que la MRC ait finalement pris position dans ce dossier. En septembre, il avait insisté pour que les maires adoptent une position ferme contre ce projet.
La CCSN et Will Amos seront invités à venir s’adresser au Conseil.    (LT)