Mise à jour COVID-19 - Le Québec impose une "thérapie de choc" avec des couvre-feux

  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/views.module on line 1113.
  • strict warning: Declaration of views_handler_field::query() should be compatible with views_handler::query($group_by = false) in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/handlers/views_handler_field.inc on line 1147.
  • strict warning: Declaration of views_handler_sort::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/handlers/views_handler_sort.inc on line 165.
  • strict warning: Declaration of views_handler_sort::options_submit() should be compatible with views_handler::options_submit($form, &$form_state) in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/handlers/views_handler_sort.inc on line 165.
  • strict warning: Declaration of views_handler_sort::query() should be compatible with views_handler::query($group_by = false) in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/handlers/views_handler_sort.inc on line 165.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 587.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::query() should be compatible with views_handler::query($group_by = false) in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 587.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_query::options_submit() should be compatible with views_plugin::options_submit($form, &$form_state) in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/plugins/views_plugin_query.inc on line 169.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_validate() should be compatible with views_plugin::options_validate(&$form, &$form_state) in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 136.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/views.module on line 1113.
  • strict warning: Declaration of calendar_plugin_display_page::options() should be compatible with views_object::options() in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/calendar-6.x-2.4/calendar/includes/calendar_plugin_display_page.inc on line 297.
  • strict warning: Declaration of calendar_plugin_display_block::options() should be compatible with views_object::options() in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/calendar-6.x-2.4/calendar/includes/calendar_plugin_display_block.inc on line 78.
  • strict warning: Declaration of calendar_plugin_display_attachment::options() should be compatible with views_object::options() in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/calendar-6.x-2.4/calendar/includes/calendar_plugin_display_attachment.inc on line 242.
  • strict warning: Declaration of content_handler_field::element_type() should be compatible with views_handler_field::element_type($none_supported = false, $default_empty = false, $inline = false) in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/cck-6.x-2.9/cck/includes/views/handlers/content_handler_field.inc on line 229.
  • strict warning: Declaration of date_handler_field_multiple::pre_render() should be compatible with content_handler_field_multiple::pre_render($values) in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/date-6.x-2.9/date/date/date_handler_field_multiple.inc on line 185.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_pager_none::post_execute() should be compatible with views_plugin_pager::post_execute(&$result) in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/plugins/views_plugin_pager_none.inc on line 69.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/views.module on line 1113.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/views.module on line 1113.
Added: Wed, 01/13/2021 - 11:16am
Printer-friendly version

Allyson Beauregard

QUÉBEC – Le 6 janvier, alors que le Québec atteignait un nombre record de cas quotidiens, le Premier Ministre François Legault a annoncé une « thérapie de choc » pour maîtriser la transmission de la COVID-19 : un nouveau confinement
de quatre semaines à l'échelle de la province, incluant un couvre-feu nocturne.
Tout le Québec, à l'exception du territoire cri de la Baie James et du Nunavik, est en état d'alerte maximale (zone rouge) jusqu'au 8 février. Les couvre-feux ont commencé le 9 janvier : chacun doit rester chez lui entre 20 heures et 5 heures du matin, à l'exception des travaux essentiels, des soins de santé et des raisons humanitaires. Les personnes qui enfreignent les règles sont passibles d'une amende de 1 000 à 6 000 dollars.
Comme pour la fermeture des Fêtes, seuls les commerces essentiels comme
les épiceries, les dentistes et autres spécialistes de la santé, les optométristes,
les stations-service et les pharmacies restent ouverts, mais ils ne peuvent vendre que des biens et services essentiels. Les commerces non essentiels sont autorisés à livrer des marchandises en dehors de leur établissement. Les bars, les restaurants (sauf pour les plats à emporter ou les livraisons), les salons, les spas, les théâtres, les musées et les casinos sont fermés.
Pour respecter le couvre-feu de 20 heures, les commerces doivent fermer au plus tard à 19h30, mais les pharmacies et les stations-service suivent leur horaire normal.
Les écoles primaires ont rouvert leurs portes selon l'horaire prévu le 11 janvier, mais l'apprentissage virtuel a été prolongé jusqu'au 18 janvier pour les élèves du
secondaire. Dans les écoles primaires, tous les élèves, à l'exception des enfants d'âge préscolaire, doivent porter un masque dans les zones communes, et les élèves des cinquième et sixième année doivent également le porter en classe.
Au secondaire, le gouvernement fournira désormais à chaque élève
deux masques de procédure par jour.
Les garderies restent ouvertes avec un taux d'occupation de 100 %. La fréquentation est facultative et les enfants absents ne perdent pas leur place, mais les parents doivent quand même payer. Les haltes-garderies sont fermées.
Les rassemblements privés et les visites à domicile ne sont pas autorisés, à
l'exception des aides-soignants, des personnes offrant un service, un soutien et/ou de la main-d'œuvre pour un travail déjà prévu, et des personnes vivant seules qui ne peuvent recevoir qu'un seul visiteur.
Les rassemblements publics ne sont pas non plus autorisés, à l'exception des funérailles qui sont limitées à dix personnes au maximum.
Il n'est pas recommandé de se rendre dans une zone rouge ou d'en partir.
Les activités sportives et récréatives (par exemple la marche, le ski) sont
limitées aux bulles familiales. Les sports d'intérieur sont interdits jusqu'au 8 février, sauf pour les cours de gymnastique à l'école, les athlètes identifiés à
l'entraînement et les sports professionnels qui ont l'autorisation de la santé publique.
Les MRC de Pontiac, Papineau et Vallée-de-la-Gatineau sont passées au rouge le 17 décembre, mais la Municipalité de Pontiac (MRC-des-Collines) et Gatineau ont été mis sur la zone rouge le 10 octobre.
Vaccination
Le Centre intégré de santé et des services sociaux de l'Outaouais (CISSSO) a reçu ses premières doses du vaccin COVID de Pfizer le 21 décembre dernier. La
vaccination a débuté ce matin-là au CHSLD Lionel-Émond de Gatineau.
Le vaccin de Moderna est arrivé en Outaouais le 6 janvier et 500 doses ont été administrées ce jour-là. Les vaccinations aux CHSLD du Pontiac et à
l'unité de soins de longue durée de l'Hôpital communautaire du Pontiac ont débuté le 8 janvier.
Selon le CISSSO, environ 75 % des décès par COVID en Outaouais sont survenus chez les personnes vivant dans les CHSLD, les résidences privées pour personnes âgées et les ressources intermédiaires.
Les vaccins seront disponibles progressivement et le CISSSO a publié une liste des commandes de vaccins qui seront distribuées en commençant par les résidents des CHSLD ou des ressources intermédiaires et de type familial ; puis les travailleurs de la santé et des services sociaux ; les communautés isolées et éloignées ; les personnes de 80 ans et plus ; les personnes de 70 à 79 ans ; les personnes de 60 à 69 ans ; les adultes de moins de 60 ans qui ont une maladie ou un état chronique ; les adultes de moins de 60 ans qui n'ont pas de problèmes de santé, mais qui fournissent des services essentiels ; et enfin le reste de la population adulte.
Afin de vacciner le plus grand nombre de personnes le plus rapidement possible, la province a modifié sa stratégie de vaccination début janvier. Auparavant, comme le vaccin nécessite deux doses, la moitié était conservée en stock. « Il est recommandé d'offrir une première dose au plus grand nombre possible
de personnes dans les six premiers groupes prioritaires. Lorsque ces groupes auront reçu la première dose et si les études d'efficacité montrent une diminution de la protection après la première dose, une deuxième dose de vaccin sera alors administrée », a déclaré le CISSSO dans un communiqué de presse. Cela signifie que les délais de 21 et 28 jours recommandés par les fabricants de vaccins entre les doses ne seront pas respectés dans de nombreux cas.
Selon les responsables de la santé, la première dose assure l'essentiel
de la protection contre le virus, tandis que la seconde favorise une immunité prolongée.
Mesures en éducation
Le 8 janvier, le ministre de l'Éducation du Québec, Jean-François Roberge, a expliqué les nouvelles mesures qui seront mises en place dans le contexte actuel de la pandémie. Des services de tutorat seront offerts gratuitement aux élèves qui en ont besoin, par l’entremise d’une banque de tuteurs regroupant des bénévoles et des retraités de l’éducation, ainsi que des étudiants de niveau
collégial et universitaire. Les parents pourront inscrire leurs enfants à ce programme d'ici la fin du mois.
Le premier bulletin scolaire, qui devait être remis le 22 janvier, est reporté au 5 février. Ce premier bulletin comptera pour moins que le second dans la détermination des notes globales.
Les examens du ministère pour les écoles primaires et secondaires seront annulés et les éducateurs recevront un document expliquant les connaissancesessentielles à enseigner au cours de cette année scolaire.
Le CISSSO se prépare
La semaine du 20 au 26 décembre a été la pire que le CISSSO ait jamais connue. « Nous nous déchargeons de nos activités régulières autant
que possible pour soutenir les environnements d'épidémie et l'augmentation prévue des hospitalisations dues à la COVID. Nous ne menons que des activités urgentes ou semi-urgentes », a déclaré Marie-Pier Després, agente de relations avec les médias du CISSSO. 
De l'argent pour les voyageurs ?
Le gouvernement fédéral prévoit de combler une lacune dans la prestation de maladie pour le rétablissement au Canada (CRSB) qui permet aux personnes qui reviennent de vacances à l'étranger, malgré les conseils de ne pas voyager, de réclamer 1 000 $ pour leur quarantaine obligatoire de 14 jours à leur retour au pays.
S'exprimant le 5 janvier, le Premier Ministre Justin Trudeau a déclaré que toute personne pensant à passer des vacances à l'étranger ne devrait pas le faire, et que si elle choisit de le faire, le gouvernement ne couvrira pas sa quarantaine obligatoire. Il a déclaré que plus de détails sur la manière de combler cette lacune seront bientôt disponibles.
Le CRSB est destiné à permettre aux Canadiens sans prestations de
maladie du travail de se permettre de rester chez eux s'ils doivent être mis en quarantaine en raison d'un contact avec un cas COVID positif ou
s'ils éprouvent personnellement des symptômes.