L’ex-maire de l’Île apporte des précisions

Added: Wed, 07/05/2017 - 11:45pm
Printer-friendly version

François Carrier

ILE-DU-GRAND-CALUMET – L’ex- maire Pierre Fréchette a communiqué
avec le Journal afin, dit-il, « d’apporter des précisions sur la version des faits du
conseil à la suite de sa démission ». Il explique certains faits entourant la façon de fonctionner du conseil, les démarches qu’il a entreprises et ses réalisations.
Fréchette avait précisé avoir agi sur une question de principe et que personne ne pouvait se placer au-dessus des règles. «Les membres du conseil sont revenus dans leurs vieilles pantoufles et ont manqué de rigueur», affirme l’ancien maire. 
Il est revenu sur l’incident qui a mené à sa démission, la décision du conseil de refuser que ceux qui ont été responsable de bris dans une salle de la municipalité aient à payer les dommages. Rappelons que le conseil municipal a refusé qu’une facture soit émise aux pompiers volontaires à la suite d’un incident. « On a établi des règles et ce n’est pas parce qu’un conseiller est impliqué dans la location de la salle que les responsables n’ont pas à suivre les règlements », dit M. Fréchette. « Y-a-t-il quelqu’un qui comprend et prend la responsabilité au sein du conseil que le fait de décider de passer l’éponge crée un précédent ?».
D’autres changements à prévoir?
«Je suis fier de la rigueur et de la transparence dont j’ai fait preuve. J’ai fait avancer des dossiers qui trainaient depuis plusieurs années», dit-il. M. Fréchette affirme que, si les citoyens désirent des changements à l’Île, c’est à eux de réagir. «Sachant que les élections pourraient amener un renouveau, que le maire suppléant ne pourra être candidat à moins d’un changement majeur au palier administratif, évitant un conflit d’intérêt flagrant. J’espère que la population s’intéressera à la suite des choses», soutient l’ancien maire.
Un retour en politique municipal?
Fréchette a fait savoir qu’il réfléchissait à son avenir politique. Si celui-ci effectue un retour, ce ne sera pas à titre de maire.
« Je vais, au cours des prochaines semaines, communiquer avec les personnes qui m’ont demandé si je pouvais être intéressé afin de prendre une décision finale. Je crois en la transparence et l’intégrité de mes actions », a-t-il conclu.