Sondage en cours

La MRC propose que la PPJ soit réservée exclusivement aux membres du Club Quad, entre Litchfield et Waltham. Etes-vous en favou:

Après l'inondation, le nettoyage - La lente baisse des eaux fait des victimes

  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/views.module on line 1113.
  • strict warning: Declaration of views_handler_field::query() should be compatible with views_handler::query($group_by = false) in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/handlers/views_handler_field.inc on line 1147.
  • strict warning: Declaration of views_handler_sort::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/handlers/views_handler_sort.inc on line 165.
  • strict warning: Declaration of views_handler_sort::options_submit() should be compatible with views_handler::options_submit($form, &$form_state) in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/handlers/views_handler_sort.inc on line 165.
  • strict warning: Declaration of views_handler_sort::query() should be compatible with views_handler::query($group_by = false) in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/handlers/views_handler_sort.inc on line 165.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 587.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::query() should be compatible with views_handler::query($group_by = false) in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 587.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_query::options_submit() should be compatible with views_plugin::options_submit($form, &$form_state) in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/plugins/views_plugin_query.inc on line 169.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_validate() should be compatible with views_plugin::options_validate(&$form, &$form_state) in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 136.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/views.module on line 1113.
  • strict warning: Declaration of calendar_plugin_display_page::options() should be compatible with views_object::options() in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/calendar-6.x-2.4/calendar/includes/calendar_plugin_display_page.inc on line 297.
  • strict warning: Declaration of calendar_plugin_display_block::options() should be compatible with views_object::options() in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/calendar-6.x-2.4/calendar/includes/calendar_plugin_display_block.inc on line 78.
  • strict warning: Declaration of calendar_plugin_display_attachment::options() should be compatible with views_object::options() in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/calendar-6.x-2.4/calendar/includes/calendar_plugin_display_attachment.inc on line 242.
  • strict warning: Declaration of content_handler_field::element_type() should be compatible with views_handler_field::element_type($none_supported = false, $default_empty = false, $inline = false) in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/cck-6.x-2.9/cck/includes/views/handlers/content_handler_field.inc on line 229.
  • strict warning: Declaration of date_handler_field_multiple::pre_render() should be compatible with content_handler_field_multiple::pre_render($values) in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/date-6.x-2.9/date/date/date_handler_field_multiple.inc on line 185.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_pager_none::post_execute() should be compatible with views_plugin_pager::post_execute(&$result) in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/plugins/views_plugin_pager_none.inc on line 69.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/views.module on line 1113.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/views.module on line 1113.
Added: Wed, 06/05/2019 - 2:49pm
Printer-friendly version


Martin Bertrand et des élèves de son cours d’activités extérieures de l’école secondaire Sieur-de-Coulonge ont aidé à remettre en position le trottoir qui avait été déplacé par les eaux de crue au Parc des Chutes Coulonge.

Allyson Beauregard

MRC DE PONTIAC &
PONTIAC – Même si la crue a déjà atteint son plus haut niveau, les cours d’eau sont lents à revenir à des niveaux normaux et continuent d'affliger la région.
Le pic a été atteint le 11 mai dans la région de Coulonge (109,17 mètres au-dessus du niveau de la mer), mais environ trois semaines plus tard, les niveaux n’avaient diminué que d’environ 32 pouces à 108,35 m, un niveau très supérieur à 106,4 m, niveau moyen normal en été. Du 20 au 26 mai, les eaux se sont retirées de 15 cm, soit en moyenne 2,14 centimètres par jour, inquiétant les résidents, les municipalités et les entreprises quant à la durée des hautes eaux. De nombreuses personnes n'ont toujours pas pu rentrer chez elles et de nombreuses routes restent fermées et endommagées.
Selon Michael Sarich, ingénieur principal en ressources en eau à la Commission de planification de régularisation de la rivière des Outaouais (CPRRO), les précipitations importantes et les écoulements des réservoirs du Nord ayant atteint des niveaux dangereusement élevés sont à l'origine de la lente diminution. Selon M. Sarich, avec des précipitations moins importantes et les rejets de réservoirs du Nord, les niveaux d’eau ne devraient pas diminuer rapidement, mais ne devraient pas atteindre les seuils moyens avant la mi-juin.
Entreprises et événements
Plusieurs entreprises ressentent les effets de l'inondation, que ce soit à cause de l’inondation de leur siège social, du retard à débuter leur saison ou des fermetures de routes d'accès.
Jim Coffey, propriétaire d'Esprit Rafting à Davidson, a décrit la situation à laquelle font face les entreprises de sports nautiques utilisant la rivière des Outaouais. Outre le fait que la propriété principale de son entreprise est inondée et inaccessible par véhicule, M. Coffey a été également frappé par l’interdiction de la circulation des bateaux de plaisance sur la rivière des Outaouais, interdiction levée seulement le 30 mai.
« Nous nous en sortons assez bien », a déclaré M. Coffey, notant qu'il utilise d’autres rivières comme la rivière Petawawa pour ses opérations.
L'inondation a entraîné d'énormes pertes financières pour son entreprise, a déclaré M. Coffey : impossibilité d'ouvrir officiellement parce que son camp de base est inaccessible, annulations parce que les clients ne peuvent pas déménager dans d'autres cours d'eau, expéditions avec peu de clients, rénovations à son nouveau B & B en raison des dommages et des dépenses pour le sauver, et ainsi de suite.
« Dans certains cas, nous sommes perdants afin de conserver notre réputation et de fournir nos services aux clients ... et tout s'est passé en début de saison, lorsque les flux de trésorerie sont au plus bas », a-t-il déclaré, soulignant que le transport de la clientèle hors de la région aura également un impact sur l’économie locale.
Sur une note plus positive, M. Coffey a indiqué que les trois entreprises de rafting du Pontiac avaient travaillé ensemble pour résoudre le problème malgré leur
concurrence.  
Le Patro, à Mansfield, a dû annuler sa programmation du printemps parce que ses
terrains étaient gravement inondés. Le Jamfest de Quyon, l'une des plus importantes activités de collecte de fonds de la municipalité, a été annulé pour la même raison.
« Le 2 juin, une équipe d’experts étaient sur les lieux pour décontaminer toutes les bâtisses », précise le frère Marc Frappier, le directeur du Patro, ajoutant que les fêtes de la St-Jean-Baptiste et les camps de jour de l’été devraient avoir lieu comme prévu.
Avec des centaines de milliers de sacs de sable à enlever, des bermes et des digues à déconstruire et des routes et infrastructures endommagées, la phase de nettoyage de l'inondation 2019 devrait être longue, coûteuse et nécessiter beaucoup de main d’oeuvre.
Selon Joanne Labadie, mairesse de la municipalité de Pontiac, au Québec, les
militaires ne sont autorisés à enlever que ce qu'ils ont aidé à installer. « Tout ce qu'ils n'ont pas touché, ils ne sont pas autorisés à le toucher »,
a-t-elle déclaré, soulignant que, contrairement à l'Ontario, l'armée n'était pas autorisée à enlever de sacs de sable résidentiels, mais uniquement ceux protégeant les infrastructures municipales.
Les municipalités et les habitants seront obligés de gérer eux-mêmes le reste de
la charge de travail et éventuellement de faire appel à des volontaires qui, selon Mme Labadie, ont déjà été mis à rude épreuve.
Elle estime que les inondations ont coûté à Pontiac environ 300 000 $ jusqu’à maintenant, bien que certains matériaux tels que le gravier utilisé pour construire un chemin d’accès provisoire vers le centre communautaire et une digue sur le chemin Ferry à Quyon puissent être réutilisés.
À Bristol, selon le conseiller Phil Holmes, les inondations ont coûté jusqu’ici à la municipalité « bien au-delà  de six chiffres » sans inclure les coûts du nettoyage, un fardeau important pour les petites municipalités en raison de leurs budgets de fonctionnement relativement faibles.
« Nous sommes un peu inquiets car rien ne garantit une indemnisation provinciale [pour ces dépenses] », a-t-il déclaré.
M. Holmes a souligné que le nettoyage serait un long processus. « Cela pourrait prendre jusqu'à l'été prochain pour que les choses reviennent à la normale »
Élimination des sacs de sable et des débris
L'eau étant toujours haute, de nombreux habitants doivent laisser des sacs de sable en place, mais leur enlèvement a déjà commencé. Certaines municipalités appliquent le principe de précaution et traitent tous les sacs de sable usagés comme des matériaux contaminés, tandis que d'autres comptent sur les résidents pour faire preuve de jugement. Le ministère de l'Environnement du Québec recommande que, en l'absence de contamination évidente (odeurs, huile, etc.), les résidents doivent appliquer le principe des 3 R : réutilisation, recyclage et récupération.
« Nous suivons les recommandations du Ministère et disons aux résidents qu'ils
peuvent soit garder des sacs de sable et les conserver pour une utilisation future [s'il n'y a aucun signe de contamination], soit les renvoyer intacts au site de transfert municipal pour qu'ils soient éliminés de manière appropriée », a déclaré Alicia Jones, directrice générale de L'Isle-aux-Allumettes et de Chichester.
Mansfield conseille aux résidents de faire de même et de transporter les sacs de sable ou du sable en vrac jusqu'à la sablière municipale. À Fort-Coulonge, les résidents sont invités à déposer les sacs de sable derrière la mairie où ils seront éliminés.
Bristol demande aux habitants de faire preuve de prudence lorsqu'ils manipulent des sacs de sable ayant été en contact avec les eaux de crue en portant des gants et des chemises à manches longues et en les transportant jusqu'à des lieux accessibles où la municipalité peut les ramasser et les éliminer.
M. Holmes a noté que, en raison de ses caractéristiques naturelles, une fois laissé exposé aux éléments, le sable va être débarrassé de toute contamination, toutefois, les sacs resteront contaminés.
En ce qui concerne les débris apportés par les inondations, de nombreuses municipalités acceptent les matériaux gratuitement sur leur site de transfert ou
installent des bacs à certains endroits. Au cours de leur réunion du 15 mai, le Conseil des maires de la MRC de Pontiac a résolu de demander à la MRC d'évaluer la possibilité de coordonner une collecte de matières résiduelles liées aux inondations. Ce point est encore en discussion.
Les résidents doivent contacter leur municipalité pour obtenir des informations sur l'élimination des débris, l'enlèvement et la collecte des sacs de sable.
Préparer la réintégration
Julien Gagnon, coordonnateur de la sécurité-incendies et de la sécurité publique de la MRC de Pontiac, a déclaré que, afin d’accélérer le processus, il avait donné aux pompiers des municipalités les plus touchées un cours intensif sur la façon de procéder aux inspections de maisons lorsque les résidents devaient rentrer chez eux. Certaines inspections ont déjà commencé, par exemple dans la municipalité de Pontiac.
"L'aspect le plus important de l'inspection est d'informer les résidents que tout
composant électrique ou autre unité principale (comme une fournaise) qui a été touché par de l'eau doit être inspecté et remplacé ou réparé par un technicien qualifié", a déclaré M. Gagnon, insistant sur le fait que la MRC plaide
toujours pour que le ministère de la Sécurité publique crée un bureau temporaire dans le Pontiac afin d'aider les victimes des inondations.        
                            (Tr. LT)